Les principes de la retranscription audio

La retranscription audio, également appelée audiotypie, présente plusieurs avantages pour une entreprise et pour d’autres métiers.

Les différentes formes de retranscription audio

La retranscription peut se présenter sous plusieurs formes. La première forme est la retranscription audio en texte intégrale. Elle est généralement utilisée pour la retranscription d’un entretien ou de procès-verbaux. Cette retranscription se fait au mot à mot pour retranscrire toutes les phrases, les ponctuations, les hésitations. Ainsi, tout l’ensemble des informations contenues sur la bande sont reprises fidèlement et même les erreurs de syntaxe seront gardées.

Le deuxième type d’audiotypie est la retranscription épurée. En comparaison à la précédente, ce type de retranscription est nettement plus structuré. Effectivement, la transposition s’effectue via la suppression des répétitions, les interjections et de tout type d’hésitation. Toutes les erreurs de syntaxe sont corrigées.

Le troisième type est la retranscription améliorée et reformulée. Il est généralement utilisé pour les séminaires. Ici, il faut apporter des modifications sur la forme des interventions. En plus de corriger les fautes de syntaxe et de grammaire, il faut supprimer les formulations inutiles et reformuler les phrases pour qu’elles soient plus compréhensibles. C’est une sorte de synthèse qui ne reprend que les points forts et l’essentiel de la bande sonore.

Les exigences de la retranscription audio

Etant un métier à part entière, la transcription audio exige des compétences particulières. La plus importante est la maîtrise de l’orthographe, de la grammaire et de la syntaxe. Il faut aussi maîtriser les subtilités de la langue utilisée pour pouvoir en respecter les nuances. La patience est également une qualité demandée par la retranscription audio. Dans la pratique, une heure de bande sonore requiert de 5 à 6 heures de traitement. Ce timing ne prend pas encore en compte la relecture et la mise en forme du fichier, rien que la transcription « brute ». La concentration est aussi essentielle car il est très courant qu’un enregistrement comprenne des bruits de fonds ou d’autres nuisances sonores qui rendent difficiles l’écoute des interventions.

Un transcripteur audio doit utiliser quelques logiciels pour faciliter son travail. A part le dictionnaire et les vérificateurs d’orthographe et de grammaire, il existe des logiciels qui aident à retranscrire un enregistrement sonore. Au transcripteur par la suite de corriger et de peaufiner le rendu, pour un résultat final sans erreur. Bref, ce n’est pas un métier qu’il faut prendre à la légère, il fait appel à plusieurs qualités humaines et du savoir-faire. visitez le site https://www.retranscription-audio.com/

Nos pages utilisent des cookies      
J'ACCEPTE
Afficher
Cacher
Abonnez-vous à notre newsletter