Les recours de l’employeur face aux arrêts maladies abusives

Dans toutes les entreprises, les salariés jouent un rôle très important. Leur présence est primordiale dans la bonne gestion de la société. C’est pour cela que ceux-ci se doivent d’être toujours en bonne santé. En effet, c’est un essentiel voire primordial pour que tout se passe dans les meilleures conditions. Toutefois, ceux-ci sont des humains et il peut leur arriver de tomber malade. Dans ces cas-là, il leur faut impérativement un arrêt maladie. Ainsi, tant qu’ils peuvent prouver avec document à l’appui, il ne peut ne pas y avoir de problèmes. C’est tout de même un manque à gagner pour l’entreprise. C’est pour cela qu’il est possible pour l’employeur selon le droit du travail d’effectuer des contre-visites et même licencier certains salariés qui seraient absentés pour des raisons non valables.

Le principe de l’arrêt de travail

A découvrir également : Les règles à connaître pour l’extension de maison

Comme toute personne, les salariés dans une entreprise sont exposés au fait de tomber malade. En effet, avec le volume de travail, le stress et la fatigue et les aléas de la vie, il leur est très possible de tomber malade. C’est ce qui est à l’origine d’un arrêt de travail. Toutefois, il faut savoir qu’il existe tout de même des règles à respecter avant de stopper le travail. Il doit au préalable effectuer un examen chez un médecin dont les résultats doivent être fournis à la caisse de sécurité social et à l’employeur sous 48 heures. Le cas échéant, il perçoit des indemnités journalières, mais aussi des indemnités versées par l’employeur sous certaines conditions. Au cas contraire, cela peut être considéré comme une absence non justifiée.

Toutefois, il faut savoir que tout ceci est un manque à gagner pour l’employeur. C’est pour cela que le droit du travail lui permet de s’assurer que son salarié est réellement malade en mettent à sa disposition certains recours.

A lire en complément : Comment aménager sa salle de bains ?

Le principe de la contre-visite médicale et ses conséquences

Pour permettre aux employeurs de faire face aux à un arrêt maladie abusif, le droit du travail a mis entre leurs mains des recours qu’ils peuvent utiliser. C’est le cas de la contre-visite. Il s’agit de choisir un médecin indépendant et différent de celui qui a constaté l’arrêt maladie afin qu’il y ait de nouveau une visite médicale. Toutefois, celle-ci est régie selon certaines qui sont en général en faveur de l’employeur. Si ce médecin constate que l’employé est vraiment malade alors le processus d’indemnisation suit son cours. Si ce n’est pas le cas alors l’employeur peut refuser de payer les indemnités voire licencier le salarié.

Nos pages utilisent des cookies      
J'ACCEPTE
Afficher
Cacher
Abonnez-vous à notre newsletter