Connaissez-vous la Christophine ?

Egalement appelée chayote ou chouchou, la christophine est une plante exotique de la famille des cucurbitacées, qui pousse de la même manière que les courges, sur une tige rampante. Cultivé sous climats chauds, comme aux Antilles françaises, à la Réunion ou à l’Île Maurice, elle se mange autant crue, en salade, que cuite, en gratin.

christophine

Un légume des îles

Originaire du Mexique, la christophine est un fruit qui se consomme en réalité comme un légume. De la forme d’une grosse poire verte ou pâle, côtelée et bosselée, avec une peau hérissée de petits piquants, elle est très cultivée dans les îles tropicales, telles que l’Île Maurice, la Réunion ou la Guadeloupe. Sous sa peau rugueuse se cache en réalité une chaire blanche ferme entourant un noyau, à la saveur douce et peu prononcée, qui n’est pas sans rappeler celle de la courgette ou de la pomme de terre.

Bien que méconnue en Europe, on la retrouve sur les étals des primeurs ainsi qu’en grande surface, du côté des fruits exotiques.

Comment les choisir ?

Pour déterminer si le fruit est mûr ou non, tout d’abord, il faut savoir que la couleur n’est pas un indice de maturité. En effet, il existe différentes variétés de christophines : les plus courantes sont celles vertes, mais il peut arriver que vous tombiez sur des christophines « blanches », de couleur jaune pâle. Ne vous y fiez donc pas, hormis pour enlever les fruits à la peau meurtrie ou tachée. Généralement, on reconnaît une christophine parfaitement mûre lorsqu’une de ses extrémités s’entrouvre pour laisser passer la jeune pousse.

Quant à la conservation du fruit, il est recommandé de le placer au frais et à l’abri de la lumière, ou bien simplement au réfrigérateur. Le fruit peut être stocké plusieurs semaines.

Comment la cuisiner ?

La chaire de la christophine peut être consommée crue ou cuite : en salade, on peut la râper en petits dés ou en fines lamelles, ou alors on peut la servir cuite, poêlée, en légume d’accompagnement, ou bien en purée, en gratins, dans une soupe ou dans un velouté.

Des racines qui se mangent aussi

 On pense souvent à tort que seul le fruit est comestible, or il est possible également de cuisiner ses racines, ses feuilles et ses jeunes pousses ! En effet, sous les tropiques, les jeunes pousses sont consommées comme des asperges, les feuilles constituent une excellente alternative aux épinards et sa racine est appelée « patate chouchou » à la Réunion. Un fruit à consommer donc entièrement, sans modération !

 

Nos pages utilisent des cookies      
J'ACCEPTE
Afficher
Cacher
Abonnez-vous à notre newsletter