Zika : un point sur l’épidémie

Le 25 août 2016, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dénombré 53 pays et territoires touchés par l’épidémie Zika. Essentiellement transmis par des piqûres de moustiques, le virus ne cesse de gagner du terrain et d’inquiéter les autorités. Lumière sur l’état actuel de l’épidémie.

zika

Quelques mots sur le virus Zika

Particulièrement dangereux pour les femmes enceintes, le virus est apparu en Amérique latine en 2015. Résultant d’une contamination par des moustiques présents, ou, plus exceptionnellement, d’une transmission sexuelle entre individus, Zika provoque des malformations congénitales, telles que la microcéphalie du fœtus.

A ce jour, les chercheurs estiment qu’un tiers des habitants de la planète pourraient être concernés par le virus. Parmi les premiers pays à haut risque épidémique figurent l’Inde et la Chine, suivis de plusieurs pays d’Asie du Sud-Est et d’Afrique.

Pour le moment, il n’existe ni traitement ni vaccin contre ce virus.

Les pays les plus touchés

L’Amérique latine (Argentine, Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Guyane français, Paraguay, Pérou, Suriname, Venezuela), l’Amérique centrale (Costa Rica, Salvador, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Belize), la majorité des îles des Caraïbes, et Singapour sont les pays et territoires les plus concernés à l’heure actuelle par l’épidémie du virus Zika.

Une réalité de plus en plus présente aux Etats-Unis

A New York, le virus a été dépisté chez 49 femmes depuis avril dernier, un bébé est même né atteint de microcéphalie. A Porto Rico, plus de 10 000 personnes, dont 1 035 femmes enceintes, ont été infectées : un état d’urgence a été déclaré courant août. En Floride, 500 infections liées à des voyages et 30 cas transmis localement ont été décelés. Les autorités publiques mènent actuellement une « enquête épidémiologique » sur la possibilité d’un cas d’infection locale depuis juillet dernier. Des pesticides anti-moustiques sont également pulvérisés à partir d’avion survolant le pays.

Au total, dans la partie continentale des Etats-Unis, en juillet 2016, 1 306 cas de Zika ont été enregistrés. L’OMS s’attend à une propagation sévère dans les Amériques, avec près de 4 millions de cas cette année.

L’Europe pour le moment épargnée ?

En juillet 2016, un bébé atteint de microcéphalie est né en Espagne. Néanmoins, le continent demeure peu exposé au risque d’infection ; la probabilité est modérée en raison de la présence du moustique tigre, vecteur secondaire du virus Zika.

En Suisse, 28 cas d’infections ont été déclarés depuis le début de l’année, mais ceux-ci ont tous pour origine un voyage dans une zone épidémique, dont le pays d’exposition est connu dans tous les cas.

Les recommandations actuelles

En France, le ministère de la Santé recommande aux Français, expatriés ou voyageurs dans un des pays contaminés, de prendre des mesures de protection individuelle en permanence, via le port de vêtements amples et l’usage intensif d’insecticide. Concernant les femmes enceintes, celles-ci sont invitées à ne pas s’aventurer dans les zones à risque.

Nos pages utilisent des cookies      
J'ACCEPTE
Afficher
Cacher
Abonnez-vous à notre newsletter