Paris assure que la sécurité des ressortissants chinois est garantie

La sécurité des ressortissants chinois en France fait récemment débat après l’assassinat d’un homme de 56 ans par des policiers. Le Ministère des Affaires étrangères a tenu à préciser, après une protestation officielle de Pékin, à préciser que la sécurité des citoyens chinois était une priorité pour le gouvernement français.

A lire en complément : Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance pour chien

La polémique enfle

Il faut dire que la polémique enfle de plus en plus face à ce qu’on peut appeler un manque d’insécurité criant dans la capitale française. Il y a quelques jours, un père de famille chinois de 56 ans a été tué à Paris par la police dans des circonstances incertaines. Les forces de l’ordre mettent en avant la légitime défense lors de l’intervention pour un différend familial au moment où la famille de la victime conteste cette version. Selon le Quai d’Orsay, la sécurité de tous les ressortissants chinois en France est devenue une priorité des autorités françaises et des mesures renforcées ont été adoptées dans le but de réserver les meilleures conditions d’accueil et de sécurité.

Un rassemblement de protestation a récemment eu lieu devant un commissariat situé à proximité d’une société de gardiennage Paris, mais un a dégénéré en affrontements. Au total, ce sont 35 personnes qui ont été arrêtées et 3 policiers ont été légèrement blessés. Une voiture de police de même que 3 autres véhicules de particuliers ont été incendiés.

A lire également : La carte grise, bientôt une obligation pour les deux-roues, avec ou sans motorisation

Encore un fait de violence imputé à la police

Avec la situation sécuritaire en France, la police est très souvent pointée du doigt, notamment lors des interpellations qui sont qualifiées de violentes. On se rappelle tous de l’interpellation du jeune Théo qui a accusé un policier de l’avoir « pénétré » avec une matraque. S’en est suivi une longue série de témoignages sur les exactions des forces de police. Depuis lors, plusieurs manifestations ont été organisées afin de protester contre cet état de fait.

Le débat mérite-t-il d’être posé ?

Sur le plan juridique, on comprend parfaitement le fait que les contrôles des forces de l’ordre soient beaucoup plus fréquents. En effet, la situation sécuritaire de la France exige des vérifications d’identité et des arrestations plus récurrentes. Cependant, c’est la manière dont elles s’y prennent qui est à déplorer. Selon plusieurs témoignages, la communauté étrangère est largement ciblée et les cas d’interpellation avec usage de la violence sont beaucoup plus nombreux. Ce qui laisse planer un doute sur la partialité de la police française.

Nos pages utilisent des cookies      
J'ACCEPTE
Afficher
Cacher
Abonnez-vous à notre newsletter