Les étonnants succès du syndicat des cadres en France

En ce moment, malgré les nombreux errements notés au sommet du syndicat des cadres français, la CFE-CGC enregistre de très bons scores sur le terrain malgré une représentativité qu’on ne saurait comparer avec celle de la CGT ou la CFDT. Il faut dire que le fait d’avoir un syndicat exclusivement dédié aux cadres une particularité bien française. Bien que ce syndicat soit marqué, par moments, par de sérieuses divisions internes le syndicat se porte bien et entend pérenniser son action surtout dans ce contexte où l’avenir de la France se décide.

De bons scores sur le terrain

Avec le statut spécifique du syndicat des cadres, celui-ci est souvent bien placé dans les négociations avec le patronat français. Côté représentativité, il faut dire que ce n’est pas le premier syndicat en France, mais il a la particularité de regrouper une frange de travailleurs qui sont moins touchés par le chômage. Dès lors, le syndicat parvient à réaliser de bons scores sur le terrain. Par exemple, chez Orange, le syndicat de l’encadrement est arrivé 2e derrière la CFDT. Ce qui représente une belle progression depuis les précédentes élections en 2011. Ces bons résultats ne se limitent pas seulement aux grandes entreprises. Dans le secteur de la métallurgie, par exemple, le nombre d’adhérents au syndicat des cadres augmente de jour en jour selon la lettre des cadres. Ce succès s’explique en partie par le poids croissant des cadres dans les entreprises.

Un gros de travail de terrain a été abattu

Derrière ce succès, il faut sans doute y voir un gros travail de terrain qui a été réalisé par le syndicat, notamment dans le but d’augmenter le pouvoir d’achat des cadres ou encore dénoncer le matraquage fiscal. Cependant, on est tous tentés de nous interroger sur la pérennité de cette lancée. En effet, bien que tous les indicateurs soient tous au vert, la récente loi de travail risque de faire changer les choses.

Une représentativité avantageuse

Avec une représentativité de 18.1%, le syndicat des cadres devrait conserver ce score en 2017 et ainsi avoir le droit de siéger aux négociations nationales. Par exemple, la loi de 2008, grâce à un statut taillé, lui donne certains avantages au niveau interprofessionnel. Le syndicat des cadres reste alors fort dans l’industrie et les services. Cependant, il a des efforts à réaliser en ce qui concerne le domaine du commerce. Toutefois, tout laisse croire que la France aurait intérêt à conserver cette spécificité.

Nos pages utilisent des cookies      
J'ACCEPTE
Afficher
Cacher
Abonnez-vous à notre newsletter